Caillebotte

Voilà un dessert qui mérite d’être remis au gout du jour ! C’est un souvenir de mon enfance vendéenne. J’ai eu un peu de mal à le reproduire car ils faut des ingrédients spécifiques : de la présure et du lait cru et on doit aussi respecter scrupuleusement les températures… Après c’est un jeu d’enfant, c’est un dessert très peu sucré, très frais… et j’adore cette texture tellement fragile.

1 litre de lait cru (ou microfiltré)
1 cas de présure (je la trouve facilement à Grand Frais, pas obligé d’aller en pharmacie)

1. Faire tiédir le lait à 30°C
2. Ajouter une cas de présure et mémanger
3. Mettre au frigo plusieurs heures
4. Couper la caillebotte pour séparer la masse du petit lait et attendre encore quelques heures avant de déguster (si vous le pouvez!)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s