Poules et poulailler

Le jardin c’est aussi nos poulettes, bien sure elles nous apportent leurs œufs… mais au delà c’est tout le jardin qui s’anime avec elles…

Vouloir des poules c’est très tendance… mais ceux qui en ont sont encore rares. Alors on s’est lancé, en mai dernier. L’achat et la mise en place a été simple, on est allé dans une jardinerie et on a acheté : un petit poulailler grillagé de 2 m2, une clôture de 12 m., des graines, de la paille…et deux poules. Au début, on a installé l’enclos tout autour du poulailler et les enfants lâchaient les poules dès qu’ils rentraient de l’école. Ça a marché au début, mais depuis (je vous écris en novembre) les choses ont un peu changé.

Tout d’abord nous lâchons beaucoup moins les poules, car ces coquines avaient pris l’habitude d’aller gratter chez le voisin et s’exposaient ainsi trop aux potentiels chats et chiens du voisinage. D’autre part notre jardin en avait également pris un coup… car les poules ça gratte. Ça gratte beaucoup partout et surtout dans potager.
Alors on s’est adapté, on a agrandi l’enclos et on continue de les lâcher de temps en temps, une heure avant la tombée de la nuit pour qu’elle ne puissent pas trop s’éloigner.
On les protège davantage aussi, en juin j’avais pris l’habitude de ne pas fermer la porte du poulailler et ça n’a pas rater… une de nos 2 poules s’est faite attaquée. Depuis, On en a racheté une et je fais plus attention.

Une fois ces petits ajustements faits, on est vraiment tous contents de nos poulettes. Les pondent très bien : quasiment 2 oeufs tous les jours. La poule demande assez peu d’entretien, elle vie dehors par tous les temps, mange nos restes et rentrent se coucher tous les soirs toutes seules… c’est fascinant !

Bon il faut quand même savoir que là ou la poule passe, le gazon trépasse… les poulaillers posés sur un beau gazon vert, ça n’existe pas !

 

 

 

 

 

Le meilleur carrot cake

J’ai piqué cette recette dans le Fémina… et je ne l’ai pas regretté. Toutes ces saveurs se marient à merveille : noisette, carotte, cannelle, fromage frais… Bref, un gâteau plein de saveur et très moelleux…

Gâteau : 
-200 g de farine
-200 g environ de carottes
-1 sachet de levure chimique
-50 g de noisette en poudre (ou amande)
-1 cac de cannelle
-4 œufs
-100 g de sucre
-70 g de sucre de canne
-1 cac de vanille en poudre
-160 g d’huile
-sel
-zeste d’orange ou de citron (fac.)

Glaçage : 
-120 g de beurre mou
-300 g de Philadelphia
-1 cac de vanille
-100 g de sucre glace
-le jus d’un demi-citron

  1. Mélanger la farine, la levure, la poudre de noisette, le zeste, la cannelle, la vanille, le sel
  2. Battre les œufs avec le sucre
  3. Ajouter l’huile
  4. Ajouter les carottes
  5. Ajouter le mélange sec
  6. Verser une 1 moule à cake beurré

Cuisson : 50 min. à 180°C

Laisser refroidir et enveloppé de film plastique

Pour la glaçage

  1. Mélanger le beurre mou, la vanille et le sucre glace
  2. Ajouter le Philadelphia et le citron
  3. Couper le cake en 2
  4. Le garnir au centre, puis recouvrir le cake de glaçage
  5. Pour décorer strier le glaçage à la fourchette

Roulé à la cannelle ou chinois maison

J’aurais pu mettre cette recette dans « semaine » car en hiver je la fait souvent le vendredi soir. Mais bon, il faut quand même bien compter 1h30 entre le début et la dégustation. Le meilleur pour la brioche en générale c’est de la déguster bien chaude, environ 10 min après la sortie du four… j’ai essayé de remplacer le beurre  par de la crème fraîche comme dans la fameuse brioche Butchy. Pour moi, c’est beaucoup trop fade, rien ne vaut une bonne brioche au beurre.

Brioche :
-1 sachet de levure de boulanger
-100 g de lait tiède
-400 g de farine
-60 g de beurre mou
-1 œuf
-50 g de sucre
-sel

Couverture :
-100 g de beurre mou
-60 g de sucre
-1 cas de cannelle

  1. Faire le levain : dilué la levure dans le lait tiède, ajouter 1 cas de sucre, laisser gonfler 10 min.
  2. Mélanger au robot la farine, le levain, le sucre, le beurre mou, l’œuf et le sel
  3. Laisser lever 1h
  4. Etaler la pâte en rectangle
  5. Etaler dessus le beurre mou
  6. Saupoudrer dessus le sucre et la cannelle
  7. Rouler et couper en tranche
  8. Disposer en fleur dans un plat à génoise
  9. Laisser lever encore 30 min.

Cuisson : 5 min. à 200°C puis 10 min. à 175°C